A partir de quelle année a été inauguré le plateau d’Almeida à Oran ?

Photographie de la Place du théâtre d'Oran

By Maya-Anaïs Yataghène [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

et partir de quelle année le plateau d’Almeida ainsi que la rue d’Almeida ont été supprimés de la carte de géographie d’Oran (Algérie) ? 

Notre réponse du 08/11/2017

Nous n’avons pas retrouvé la date exacte de la dénomination du plateau d’Almeida. D’après certaines sources ci-après il semble que la rue d’Almeida, comme beaucoup d’autres toponymes de la période coloniale, ait été débaptisée à l’indépendance en 1962, mais sans pouvoir donner la date précise.

– Le Répertoire des noms de rues avant et après 1962 signale que la rue d’Almaida a été rebaptisée rue Bachir Sidi Henni après 1962 

– L’index des rues et des places d’Oran signale la même information pour le toponyme « Almeida »

Pour plus d’information vous pouvez contacter :
– l’Association Ben Horizon de Santa Cruz à Oran qui a établit cet index et qui agit pour la sauvegarde du patrimoine historique d’Oran (site en construction)
Adresse postale : BP 7240 Oran Sedikia 31025
Adresse mail : oranbelhorizon@hotmail.com

– M. Brahim Atoui, l’un des spécialistes algériens de la toponymie : a participé à la fondation de la Société algérienne d’onomastique.
UCCLLA : Cité Bahi Amar, Bloc A, N°1 Es-Sénia BP 1955 -El M’naouer 31000 Oran, Algerie. Tél / Fax : +213 (0) 41.58.32.84 / E-mail : ucclla@crasc.dz

– le CRASC d’Oran qui a établi un état des lieux sur la toponymie et l’anthroponymie en Algérie.

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 7 fois dont 1 fois aujourd'hui

Un usager de notre bibliothèque demande l’achat du livre suivant « La Bible, le Coran et la science » de Maurice Bucaille

couverture du livre La Bible, le Coran et la scienceVotre question :  Les critiques que j’ai pu trouver sont mitigées (sauf quand elles émanent de site musulmans). Avez-vous une analyse à me proposer ou bien un autre titre ?

Notre réponse du 03/11/2017

Cet ouvrage est effectivement très controversé notamment en France, non pas tellement pour son analyse en faveur du Coran que pour sa critique de la Bible. Les critiques ont été violentes également parce son auteur est Français et de tradition chrétienne, vraisemblablement. D’autres y ont vu un appel à la suprématie du Coran sur la Bible, concernant le rapport du Livre coranique à la science.
Cette dernière idée n’a pas lieu d’être, puisque le musulman est tenu à se référer à la Bible également (Coran : Sourate IV, 136). 

Mais ce livre reste une bonne référence si l’on veut consulter une étude sur le Coran et la science. 
Il figure d’ailleurs dans nos collections, voir sa notice.
Il est également disponible en ligne au format pdf sur le site alterinfo.net 

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 9 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quels sont les documents dont vous disposez sur Mohamed Rouicha ?

Photographie de Mohamed Rouicha en concert

Mohamed Rouicha By ouaouizarth.free.fr [CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 02/11/2017

Il y a effectivement peu de ressources sur Mohamed Rouicha (1950-2012), célèbre chanteur populaire berbère marocain, spécialiste du « loutar » (ou ouatar, instrument de musique proche du oud).

A la bibliothèque de l’Institut du monde arabe nous avons trouvé ce CD :
– Les Imazighens, chants du Moyen Atlas édité par l’IMA en 2012
Voir la notice complète 

– Vidéos sur YouTube ou Dailymotion

– Berbère télévision : 2 vidéos de M. Rouicha
Vous pouvez aussi contacter la télé marocaine qui lui a consacré plusieurs émissions (et la radio aussi)

Articles en ligne 

– Hiba Music : fiche biographique, quelques photos + des commentaires sur le chanteur

– Mohamed Rouicha, le Rossignol des montagnes de l’Atlas s’est tu / par Mohamed Takadoum – publié sur Agoravox Maroc le 21 janvier 2012 

– Le célèbre chanteur marocain Mohamed Rouicha est mort – publié sur Atlas Info 17/01/2012

Une Recherche sur Google Scholar donne plusieurs autres résultats surtout en anglais (articles)

– Site de M. Rouicha et sa page Facebook (en arabe et français)

Voir aussi

– Portail de la musique Amazigh 

– Association culture berbère Paris

– Festival Tamazgha, musiques berbères et populaires d’Afrique du Nord, produit par l’Association Sud Culture à Marseille

Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 7 fois dont 1 fois aujourd'hui

Quelle est la balance commerciale entre la Chine et la Tunisie ? et les relations commerciales entre ces deux pays ?

les drapeaux tunisien et chinoisNotre réponse du 29/10/2017

Pour trouver des statistiques économiques sur un pays, et notamment les chiffres annuels de la balance commerciale de la Tunisie, vous pouvez consulter :

1) les bases de données statistiques suivantes :

 Institut national de la Statistique (INS) tunisien > onglet statistiques 
ainsi que la rubrique « Commerce extérieur » et notamment cette page qui indique que le déficit commercial de la Tunisie s’établit à 5151.4 MD.
Un document PDF permet de visualiser la balance commerciale par pays pour l’année 2017 : avec la Chine le déficit commercial en avril 2017 était de 1260.3 MD.

OCDE : statistiques des échanges internationaux et de la balance des paiements 

 Banque Mondiale, Tunisie Data

– ONU : base de données statistiques 

2) Articles sur les relations commerciales Tunisie-Chine :

– Tunisie: Le déficit commercial dépasse les 5000 MDT au terme du mois d’avril 2017 – Huffingtonpost Maghreb – publié le 17/05/2017

– IACE (Instauring an Advocacy Champion for Economy) 5ème Forum 2017 : Tunisie-Chine un partenariat d’avenir
et Note de synthèse (format PDF) .pdf

– La Chine, l’Italie et la Turquie pèsent plus de 50% du déficit commercial de la Tunisie – Portail boursier sur la Tunisie IlBoursa.com – article publié en septembre 2017

– 10,068 milliards de dinars de déficit commercial… La Tunisie vit à crédit, mais jusqu’à quand ? – publié le 19/09/2017 sur le portail WebmanagerCenter 
et aussi
– Une stratégie pour intégrer la Tunisie dans la Nouvelle route de la soie – publié le 04/08/2017

– Tunisie : le déficit de la balance commerciale s’aggrave – publié dans Jeune Afrique 10/08/2017
Tunisie : le déficit de la balance commerciale s’aggrave
et aussi
– Cinq choses à savoir sur la présence chinoise en Tunisie – publié dans Jeune Afrique 03/04/2017

3) Document
Vous pouvez également vous reporter à l’accord de coopération économique et technique signé en 2013 entre la Tunisie et la Chine sur le site Tunisie des Affaires étrangères

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 22 fois dont 1 fois aujourd'hui

Adéquation formation-emploi en Tunisie

Drapeau tunisien

By Ben Khalifa Wissam [Public domain], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 27/10/2017

La Bibliothèque de l’Institut du monde arabe vous propose les ressources suivantes sur la question de l’articulation de la formation et du marché de l’emploi en Tunisie :

– Le site du Ministère tunisien de la formation professionnelle et de l’emploi 
Vous y trouverez des pages concernant votre sujet, comme l’article « Hammami se donne un an pour trouver le remède antichômage » :
http://www.emploi.nat.tn/fo/Fr/global.php?page=2&id=3302
Ou le programme FORSATI :
http://www.emploi.gov.tn/fr/emploi/programmes-de-lemploi/programme-forsati/

– Texte de la Loi n° 2008-10 du 11 février 2008, relative à la formation professionnelle, Journal Officiel de la République Tunisienne — 15 février 2008

Articles et études :

– Le marché du travail en Tunisie : la demande, IACE, PDF

– Adéquation formation-emploi: 600 mille demandeurs d’emploi et 150 mille emplois vacants dans les entreprises tunisiennes 

– Rapport Konrad-Adenauer-Stiftung, bureau Tunisie / Algérie

– Un mal tunisien : La formation contre l’emploi : L’inadéquation entre le système de formation et les besoins du marché de l’emploi est la principale cause du chômage des diplômés en Tunisie / Wajdi Msaed

– La nécessaire adéquation entre la formation et l’emploi, L’Economiste maghrébin, Tunis – CONECT :

– Formation en Tunisie : l’histoire mouvementée de ces 15 dernières années / Jean Raymond Masson, 24 Juin 2016, Metis

Thèse :

– L’adéquation formation-emploi des jeunes diplômés tunisiens : avoir un diplôme est-il suffisant pour avoir un emploi? / Amel Toumi
Résumé :
Les difficultés d’insertion professionnelle des diplômés du supérieur sont croissantes depuis le début des années 1980 et ont pris une ampleur sans précédent au cours de cette dernière décennie. Pourtant face à ce problème, le chercheur est confronté à un problème difficilement mesurable. Tout d’abord parce que les informations économiques et sociales sont rationnées par le pouvoir tunisien, ensuite du fait de la complexité intrinsèque du concept de l’insertion professionnelle : un concept qui ne regroupe pas une réalité uniforme englobant des situations de chômage dont les statistiques ne prennent pas la pleine mesure mais également des situations de sous-emploi insaisissables. Difficilement quantifiable, ce phénomène ne manque pas d’avoir des conséquences importantes et dramatiques sur le lien social, les représentations sociales des diplômés et la méritocratie par le diplôme. Les diplômés en mal d’insertion sont alors souvent victimes d’un sentiment de marginalisation.
http://www.theses.fr/2011AMIE0032
Cordialement,
http://www.eurekoi.org/ – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

 

Cette question-réponse a été vue 19 fois dont 1 fois aujourd'hui

Ressources énergétiques des pays arabes

Puits de pétrole

By Floréalréal [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Notre réponse du 12/10/2017
Il est difficile de trouver une source statistique unique permettant d’avoir un tableau complet de l’ensemble des énergies (renouvelables ou fossiles) pour les 22 pays arabes. Il est donc nécessaire de compiler un certain nombre de données statistiques issues de différentes sources, ce que nous ne pouvons effectuer dans le cadre de ce service.
Nous vous proposons donc une 1ère répartition statistique établie à partir de différents articles Wikipedia sur les énergies, ainsi que des liens vers d’autres sources pour que vous puissiez compléter ces éléments :

Réserves prouvées en pétrole (milliards de barils)
Arabie saoudite : réserves prouvées fin 2016 : 266,5 ; % en 2016 : 15,6 % ; années restantes de réserve au rythme actuel : 59 années
Irak : réserves prouvées fin 2016 : 153,0 ; % en 2016 : 9,0 % ; années restantes de réserve au rythme actuel : 94 années
Koweït : réserves prouvées fin 2016 : 101,5 ; % en 2016 : 5,9 % ; années restantes de réserve au rythme actuel : 88 années
E.A.U. : réserves prouvées fin 2016 : 97,8 ; % en 2016 : 5,7 % ; années restantes de réserve au rythme actuel : 66 années
Libye : réserves prouvées fin 2016 : 48,4 ; % en 2016 : 2,8 % ; années restantes de réserve au rythme actuel : 310 années

Production de gaz naturel en 2016 (en milliard de m3)
Qatar : production (Gm3) : 1811 ; Production (Mtep) : 635,1 ; Variation sur 10 ans : +257 %
Arabie saoudite : production (Gm3) : 1099 ; Production (Mtep) : 83,1 ; Variation sur 10 ans : +49 %
Algérie : production (Gm3) : 9182 ; Variation sur 10 ans : +8 %
Émirats arabes unis : production (Gm3) : 625 ; Production (Mtep) : 61,7 ; Variation sur 10 ans : +27 %
Égypte : production (Gm3) : 423 ; Production (Mtep) : 81,2 ; Variation sur 10 ans : -24 %

Pour le charbon aucun pays arabe ne figure dans les 10 premiers pays producteurs. Idem pour la production d’uranium.
Pour la production d’hydroélectricité, Wikipédia ne donne pas le détail par pays (sauf pour les principaux pays producteurs où aucun pays arabe ne figure), seulement par grands ensemble (Afrique, Asie…) 
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_hydro%C3%A9lectrique#D.C3.A9tails_par_pays

Concernant la production d’énergies renouvelables dans les pays arabes (éolienne, solaire, hydraulique, biomasse, géothermique) vous pouvez consulter :
– Les données statistiques de l‘IRENA (International Renewal Energy Agency) : 
voir aussi son rapport sur les Pays du Golfe, publié en 2016 > En ligne, format PDF

Autres sources statistiques :

– Agence internationale de l’énergie (IAE) : données statistiques annuelles pour 17 pays arabes sur 22 (les pays arabes ne sont pas membres de l’IAE) que ce soit pour les énergies fossiles ou les énergies renouvelables

– Enerdata : Global energy statistical yearbook 2017 : statistiques mondiales par pays pour les différents types d’énergie (en anglais)
et aussi bilan énergétique mondial https://www.enerdata.fr/publications/bilan-energetique-mondial.html

– Geoconfluences, ENS Lyon : veille et données statistiques sur l’énergie dans le monde, année 2016

– Données statistiques de la Banque mondiale et notamment :
Production d’électricité à partir des énergies renouvelables (2014) : données statistiques compilées IAE/OCDE

– Atlas mondial de données Knoema 

– le Regional Center for renewal Energy and Energy Efficiency et son index Arab Future Energy Index (AFEX)
site trilingue français – anglais – arabe

Articles (sélection) :

– Transition energétique aux EAU – Blog Le Monde « Le centième singe » – publié le 1er février 2015

– Les Pays arabes à l’heure de la transition énergétique / Dominique Pialot- La Tribune pubblié le 16/06/2016 

– Energies renouvemlables : l’Arabie Saoudite en leader de l’énergie propre – Article publié le 01/09/2017, Environnement Magazine

– Le site Connaissance des énergies propose plusieurs documents (dossiers, fiches, articles, données chiffrées) sur les énergies dans les pays arabes, notamment le pétrole

Cordialement,
Eurêkoi – Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

Cette question-réponse a été vue 10 fois dont 1 fois aujourd'hui